You are about to access an external page. Its content may not be accessible to all users.

SWISS, première compagnie aérienne régulière à voler avec du carburant durable au départ de la Suisse

Lire en: English ou Deutsch

SWISS investit des milliards de francs dans des avions toujours plus économes en carburant, son principal levier pour voler plus efficacement. Ces efforts ne suffisent toutefois pas à limiter l’impact environnemental global du transport aérien. La compagnie travaille sur différents projets visant à mettre à disposition des carburants alternatifs plus durables. SWISS est la première compagnie aérienne commerciale régulière à utiliser le SAF (Sustainable Aviation Fuel) au départ de la Suisse.

Pour préserver les ressources à bord et au sol et réduire ses propres émissions de CO₂, SWISS s’est fixé un objectif climatique ambitieux : réduire ses émissions nettes de CO₂ de 50 % d’ici 2030 par rapport au niveau atteint en 2019, et atteindre des émissions nettes de CO₂ nulles d’ici 2050. Les avions plus modernes et plus économiques, tels que l’A32Xneo et l’A220, constituent le principal levier sur la voie de l’avenir. Avec chaque nouvelle génération d’avions, les émissions de CO₂ diminuent de jusqu’à 25 %. Ces efforts ne suffisent toutefois pas à limiter globalement les émissions de CO₂, étant donné que le trafic aérien va encore augmenter à moyen terme et continuera à nécessiter du carburant. Et c’est là qu’entre en jeu ce qu’on appelle le SAF.

SAF – la solution phare d’un vol neutre en CO₂

La voie vers des vols neutres en CO₂ est inatteignable. Le transport aérien est encore loin de la propulsion électrique ou à l’hydrogène pour les grands avions. Le problème central est la faible densité énergétique des batteries, et le stockage de grandes quantités d’hydrogène reste extrêmement complexe sur le plan technologique. La situation est différente avec le SAF, le Sustainable Aviation Fuel. Il peut être déployé dans les avions sans aucun problème et constitue une véritable alternative au kérosène fossile. Parallèlement aux avions de haute technologie, ces carburants alternatifs durables constituent l’étape la plus importante vers un avenir durable pour le transport aérien.

En association avec le groupe Lufthansa, SWISS s’engage depuis longtemps dans la recherche, les essais et l’utilisation de carburants d’aviation durables. Avec Lufthansa, elle est même l’une des premières compagnies aériennes au monde à proposer à ses clients une réduction des émissions de CO2 de leur voyage grâce au SAF. Depuis 2019, les passagers peuvent acheter du carburant durable via la plateforme Compensaid et contribuer ainsi à réduire l’impact environnemental de leurs voyages en avion.

SWISS est la première compagnie aérienne commerciale régulière à utiliser du SAF au départ de la Suisse

Grâce à une nouvelle réglementation douanière, il est possible d’importer du SAF en Suisse depuis le début du mois de juillet. SWISS est fière d’être la première compagnie aérienne régulière à utiliser du carburant durable d’aviation pour ses vols réguliers au départ de la Suisse. Ceci est rendu possible en partie grâce à l’engagement des clients de SWISS via Compensaid.

Pour concrétiser ce projet, SWISS et diverses entreprises partenaires ont mis en place pour la première fois une chaîne logistique intégrée pour l’importation de ce carburant durable. La livraison initiale de carburant durable d’aviation s’élève à 460 tonnes. Compte tenu de la haute technologie de ses avions, tels que ceux de la famille Airbus A32Xneo, SWISS peut théoriquement effectuer près de 175 vols avec cette quantité.

De quoi est fait exactement le SAF ?

Le carburant durable d’aviation (Sustainable Aviation Fuel – SAF) est du kérosène synthétique et la première véritable alternative aux combustibles fossiles. Il est produit selon un processus qui préserve les ressources. Il existe différents procédés certifiés pour la production de SAF. La particularité de ce système est que le carbone provenant de la biomasse ou des gaz durables existants est réutilisé et converti en carburant. Elle remplace les combustibles fossiles, qui sont raffinés à partir du pétrole brut. Le SAF, produit par le producteur finlandais de biocarburants Neste, une entreprise partenaire de SWISS, provient actuellement principalement de déchets et de matières premières résiduelles. Sous sa forme pure et tout au long de son cycle de vie, son utilisation peut réduire les émissions de CO₂ à hauteur de max. 80 % par rapport aux combustibles fossiles.

Pourquoi le SAF n’est-il pas encore utilisé sur tous les vols ?

L’utilisation du SAF à l’échelle industrielle a jusqu’à présent échoué en raison de la faible quantité disponible et du coût élevé du carburant de substitution, car seules quelques raffineries dans le monde sont actuellement capables de produire du SAF certifié en quantités suffisantes. Dans une prochaine étape, la production de SAF, encore relativement chère, doit être développée pour se rapprocher des prix du kérosène fossile. Il est donc important de promouvoir le développement des capacités de production et d’encourager les différents processus de production de SAF.  

Et comment fonctionne Compensaid ?

Lors du processus de réservation, les clients de SWISS ont la possibilité de déterminer et de compenser les émissions de CO₂ engendrées par leur vol. Lors de la saisie des données du vol sur la page d’accueil, Compensaid calcule les émissions de CO₂ générées pendant le vol. Les clients de SWISS peuvent ensuite compenser ces émissions en achetant la quantité correspondante de SAF. Compensaid s’assure alors que celle-ci soit achetée et acheminée.

Dans le processus de ravitaillement actuel, le SAF est ajouté au kérosène conventionnel en tant que « Drop-in-Fuel ». La quantité déterminée de SAF, calculée pour un vol Zurich-New York par exemple, est introduite dans le système aéroportuaire d’avitaillement, cela signifie que le carburant durable d’aviation est distribué à tous les vols qui sont ensuite avitaillés. Cependant, la neutralité carbone est calculée pour les vols sur lesquels les passagers en ont fait la demande.