You are about to access an external page. Its content may not be accessible to all users.

SWISS prend son envol numérique

Lire en: English ou Deutsch

La prochaine Journée suisse du digital aura lieu le 3 septembre – l’occasion pour l’industrie aéronautique de réfléchir à la numérisation et de présenter les dernières innovations numériques de SWISS. L’objectif de la Journée du digital est de cultiver un dialogue ouvert avec la population suisse sur les développements actuels, ainsi que les opportunités et risques dans le domaine de la transformation digitale. SWISS sera présente avec son propre stand à la gare de Zurich dans le secteur « Mobilité ». Les visiteurs du stand SWISS pourront ainsi en apprendre davantage sur l’avenir de l’aviation.

Comme dans tous les domaines de la société, les technologies numériques gagnent en importance dans l’aviation. Les produits et services numériques sont devenus un avantage compétitif important, car la digitalisation offre une nouvelle expérience de voyage – simple, connectée et avec plus de choix. C’est notamment la raison pour laquelle le groupe Lufthansa (LHG) – dont fait partie SWISS – poursuit l’objectif de devenir le groupe aérien le plus digitalisé du monde. Il est donc essentiel pour SWISS d’entretenir et de développer durablement sa culture du numérique et de l’innovation. Contrairement à un vol, la numérisation ne connaît pas de fin. Le développement digital continu comme opportunité d’évoluer sans cesse dans son propre domaine – une idée parfaitement en ligne avec la devise de la Journée du digital 2019 : « Lifelong learning ».

Comment se présente la mise en œuvre pratique et théorique de ce projet ? Que ce soit dans les airs ou au sol – SWISS met à profit les avantages de la numérisation pour rendre à l’avenir les vols plus agréables, confortables et respectueux de l’environnement. Grâce à la numérisation, SWISS entend encore améliorer davantage l’expérience de voyage de ses clients, optimiser ses processus opérationnels et maximiser l’efficacité organisationnelle du travail quotidien de ses collaborateurs, tant au sol que dans les airs. La cabine, le cockpit et le personnel au sol seront équipés d’outils numériques qui leur permettront d’accomplir leurs tâches quotidiennes avec plus d’efficacité. Dès 2017, SWISS a équipé tous ses équipages de cabine de flypads (tablettes). A maints égards, le travail quotidien sera simplifié à bord, l’occasion de dégager du temps pour s’occuper du bien-être des passagers. Le cockpit sera aussi largement dématérialisé : le dénommé Electronic Flight Bag contient toutes les informations nécessaires au vol sous forme numérique.

L’application « Aviatar » de SWISS, dévoilée l’année dernière à l’occasion de la Journée du digital, constitue également une étape importante vers la réalité virtuelle. Le programme informatique utilise des données digitalisées sur « l’état de santé » actuel d’un aéronef pour créer un jumeau numérique dont les informations peuvent être consultées à tout moment sur une interface utilisateur numérique. L’exécution des processus opérationnels tels que la surveillance et l’analyse des appareils est donc encore plus précise et rapide.

Un exemple d’innovation mécanique est l’utilisation d’exosquelettes dans la maintenance aéronautique. Le terme « exosquelette » est principalement utilisé en biologie et désigne les supports organiques physiques, tels que les carapaces d’insectes aux propriétés protectrices et amortissantes. La coquille, ou le squelette externe, supporte les activités physiques exigeantes – une idée qui est également intéressante pour les humains.

La chirurgie a fait office de pionnière dans l’utilisation des exosquelettes chez l’homme. Au bloc opératoire, des supports techniques ont été utilisés pour réaliser des travaux de plusieurs heures, physiquement exigeants. Qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Pour simplifier, le collaborateur enfile un squelette ou des membres mécaniques supplémentaires. Les bras, jambes, dos et/ou cou sont ainsi soutenus dans tous les mouvements, ce qui simplifie le travail et le rend plus efficace. Il est même possible de s’asseoir sans chaise. Il est dès lors logique que l’industrie aéronautique suive aujourd’hui cet exemple : dans le secteur de la maintenance, les exosquelettes pourraient apporter un soulagement physique aux collaborateurs lorsqu’il s’agit, par exemple, de réaliser des travaux en hauteur sur les ailes ou les réacteurs et de soulever des pièces aéronautiques lourdes.

Après une première phase de test chez Lufthansa Technik, SWISS Technics a lancé un projet pilote visant à tester l’utilisation de supports techniques dans d’autres domaines de travail portant sur les ailes, la cabine ou les contrôles généraux sur l’avion. SWISS souhaite également présenter cet avantage physique aux visiteurs de la Journée du digital. Lors de l’événement, ils pourront essayer un exosquelette aérien sur le stand de SWISS et l’utiliser pour insérer des tiges métalliques dans une paroi et ainsi sentir la différence sur leur propre corps.

Les innovations numériques permettent d’améliorer sans cesse l’expérience de vol du client tout au long de la chaîne de voyage et ainsi de générer le sentiment d’un transfert de A à B tout en douceur. A l’occasion de la Journée du digital, SWISS présentera des projets associés. L’un d’entre eux concerne les « Smart Assistants », conçus pour apporter un soutien proactif à nos clients pendant leur voyage : LHG travaille à l’élaboration d’une structure visant à rendre les services de LHG tels que l’enregistrement, accessibles sur un maximum de Smart Assistants (Facebook, Whatsapp, Google Assistant, Alexa, etc.) et dans divers formats de saisie (Tab, Text, Voice).

A l’avenir, les nouveautés dans le domaine du digital seront nombreuses, notamment chez SWISS. Quant au rôle de SWISS pour faire du groupe Lufthansa le « world’s most digital airline group », il sera mis en exergue dans d’autres projets pilotes et leur mise en œuvre effective. Le sujet reste passionnant. Mais à l’ère du numérique, une certitude prévaut : l’implication porte clairement ses fruits.