You are about to access an external page. Its content may not be accessible to all users.

Les outils numériques dans le monde mécanique de la maintenance aéronautique

Lire en: English ou Deutsch

Depuis cent ans, l’outillage aéronautique se limite en grande partie aux outils manuels utilisés par les mécaniciens pour entretenir et réparer les appareils. En parlant d’outils, nous imaginons volontiers des tournevis ou clés à molette disposés dans une boîte à outils rouge. Bien que ces outils jouent toujours un rôle crucial dans le travail quotidien d’un mécanicien, ils sont aujourd’hui complétés par des outils numériques – toute une série d’applications logicielles qui fournissent au mécanicien des informations techniques et lui offrent des possibilités de communication. Aujourd’hui, les outils physiques et numériques sont des outils essentiels à la maintenance aéronautique.

Notre équipe, l’Application Management, fait partie du département technique de SWISS. Nous assurons le support et la maintenance des différentes solutions numériques liées à la maintenance de nos avions. Nous travaillons en étroite collaboration avec les utilisateurs finaux tels que les mécaniciens afin de comprendre leurs besoins et leur fournir une assistance sur place. Toutes nos solutions sont développées en externe. De plus, nous collaborons étroitement avec nos fournisseurs pour détecter d’éventuelles erreurs ou développer de nouvelles idées sur la base des retours de nos utilisateurs et des derniers développements technologiques. Nous coordonnons et réalisons en outre des mises à niveau de systèmes et mettons en place de nouvelles solutions numériques.

Notre application centrale s’appelle AMOS – une suite logicielle qui couvre plusieurs domaines de la maintenance aéronautique, tels que la construction, la gestion du matériel, la logistique et la planification. Nous résolvons les problèmes techniques, gérons les droits d’accès de nos utilisateurs et rédigeons les spécifications fonctionnelles, p.ex. pour les nouveaux développements. Par ailleurs, nous sommes en règle générale responsables de la haute disponibilité du système et de la qualité des données. Si AMOS ne devait pas être disponible plusieurs heures, cela pourrait rapidement engendrer des retards ou même des annulations de vols.

Moins de papier et moins de poids

Nous sommes aussi responsables d’une autre application : CROSSMOS – un journal de bord électronique installé dans chaque avion SWISS. En 2015, tous les appareils SWISS étaient encore équipés d’un journal de bord traditionnel dans lequel les équipages et les mécaniciens consignaient les problèmes techniques au stylo. Des copies carbone étaient remises en mains propres aux divers départements afin que toutes les personnes intéressées disposent des informations requises. Tout cela a changé en 2016 lorsque les journaux de bord traditionnels ont été remplacés par une solution numérique – deux tablettes (une dans le cockpit et une dans la cabine) équipées de CROSSMOS, une application logicielle qui numérise le journal de bord technique. Nous travaillons actuellement à l’introduction de la prochaine génération de journaux de bord électroniques qui comprend plus de 200 nouvelles tablettes plus rapides, ainsi que diverses améliorations logicielles, telles que des visualisations plus détaillées de l’agencement de la cabine.

Du microfilm à la tablette

Auparavant, les manuels de maintenance des avions étaient uniquement disponibles au format papier et contenaient des milliers de pages pour un seul type d’avion. Les microfilms constituaient déjà une évolution, mais la possibilité de consulter les instructions sur un PC a permis d’améliorer nettement l’efficacité. À l’origine, cette opération nécessitait des CD-ROM, mais il existe aujourd’hui des solutions qui permettent au mécanicien aéronautique de consulter les manuels de maintenance en ligne sur son ordinateur portable. Cette année, nous introduisons une nouvelle solution spécialement optimisée pour l’affichage des instructions de maintenance sur tablette. Les mécaniciens peuvent ainsi accéder plus rapidement et plus intuitivement aux manuels et tableaux de maintenance.

Notre équipe est responsable du fonctionnement et de la mise à jour constante des tablettes. Celles-ci sont contrôlées à distance à l’aide d’un logiciel de gestion des périphériques. Nous aidons aussi régulièrement les mécaniciens à identifier et résoudre les problèmes lorsqu’ils travaillent sur un avion.

Environ 500 mécaniciens aéronautiques sont employés à l’aéroport de ZRH, la plaque tournante principale de SWISS. Ils s’occupent de la maintenance et de la réparation de la flotte. En 2017, nous avons introduit GroundStar, un outil d’affectation des ressources qui permet à une personne de répartir optimalement les tâches de maintenance entre les mécaniciens en service, en tenant compte de leur qualification, de leur disponibilité et du site d’intervention. Chaque mécanicien est équipé d’un smartphone et reçoit ainsi des informations sur les tâches à effectuer sur chaque avion.

Le potentiel de la numérisation dans la maintenance aéronautique

Les outils numériques sont déjà utilisés dans de nombreux domaines du département technique de SWISS, mais nous n’en sommes encore qu’aux balbutiements du processus de numérisation. Notre premier objectif est de totalement dématérialiser nos processus de maintenance. Cette démarche s’inscrit non seulement dans une optique de durabilité, mais a également pour but d’améliorer la qualité globale des données et d’augmenter la rapidité de transmission des informations. Les processus zéro papier constituent par ailleurs la base de la mise en œuvre de nouvelles technologies telles que la réalité augmentée et l’intelligence artificielle. Nous nous réjouissons d’ores et déjà de nous lancer dans cette nouvelle aventure.